Rural Summit

Vivre et investir dans les régions tranquilles de l'Europe

2017

Alfândega da Fé, Lieu de foi et de traditions

Il existe un endroit qui invite à la découverte et qui éveille les sens, grâce à ses couleurs, à ses odeurs, à ses saveurs et grâce à l’amabilité et à l’hospitalité de ses habitants. Cet endroit est Alfândega da Fé.
Comme son nom l’indique, Alfândega da Fé est un endroit paisible et accueillant pour un séjour prolongé. C’est en ces termes que les Arabes l’ont décrite, lorsqu’ils lui ont donné le nom d’Alfandagh au 8e siècle. Plus tard, à travers des combats pour la Reconquête Chrétienne de la péninsule, on lui a ajouté le mot « Fé » (Foi). Ainsi naît le nom actuel de la petite ville et siège de la commune, qui a toujours eu ses éléments de référence centrés dans la Serra de Bornes, Vale da Vilariça et Rio Sabor.  
Située dans la région de Trás-os-Montes e Alto Douro, dans la circonscription de Bragança, la commune d’Alfândega da Fé s’étend au long de 310 km2, ayant comme frontières les communes de Macedo de Cavaleiros, Mirandela, Torre de Moncorvo, Vila Flor, Mogadouro, Serra de Bornes, les vallées de Vilariça et Sabor et le plateau de Castro Vicente.
Alfândega da Fé est entourée d’une grande diversité de microclimats. Elle offre aux visiteurs des paysages époustouflants, néanmoins fortement accentués par une composante agricole, nommément la production de châtaignes, d’huile d’olive, d’amandes et de cerises, étant cette dernière considérée l’ex-libris de la commune.
Alfândega da Fé possède un patrimoine historique et architectural et des endroits très intéressants, tels que l’Église Matrice de Sambade (18e siècle), la Chapelle de Saint Bernardino, la Chapelle de Notre-Dame de Jérusalem, le Sanctuaire de Cerejais et de nombreuses demeures avec leurs armoiries. Au siège de la commune, l’accent est mis sur la Tour de l’Horloge, le Portail de la Maison des Távoras, la Chapelle de la Miséricorde, la Chapelle de Saint-Sébastien et la Chapelle des Ferreiras. On peut également voir la Pierre de Ridevides (art rupestre, à Santa Justa) et la route touristique « Rota dos Frescos da Fé ». Les traditions, en particulier celles liées au monde rural et à la religion, sont bien présentes dans la vie quotidienne de la population.
C’est ainsi la Foi d’Alfândega, où le passé guette chaque recoin et où le présent se façonne avec la détermination et la volonté de tous ceux qui font de ce territoire un endroit unique pour y vivre et visiter.
Située dans la Terra Quente Transmontana, Alfândega da Fé est un territoire à explorer.

Cinfães, Culture et nature

La Commune de Cinfães présente un patrimoine historique et culturel riche et varié, en particulier le patrimoine à caractère religieux. Située dans la région sud du Douro, celle-ci est abondante en vins « Vinho Verde » aux caractéristiques douces. Quiconque visite Cinfães a beaucoup de choses à visiter et de nombreuses raisons d’être ébloui. On peut mettre en évidence quelques exemples, tels que le pilori et l’Église Matrice de Cinfães, la potence et le Penedo de Chieira, l’Église de Sainte Marie à Tarouquela, l’Église Matrice d’Escamarão et les miradors du Calvário et du Ladário.
La Ville de Cinfães, d’origine agricole et artisanale, a un fort potentiel dans les secteurs du commerce, du bâtiment, de l’industrie de transformation et du tourisme. Dotée de nombreux hôtels et d’une bonne gastronomie, celle-ci offre d’excellentes options en termes de restauration.
Comme facteur de réussite, il convient de noter l’élevage de bovins de race « arouquesa ». Tout récemment, le segment touristique apparaît comme une opportunité d’affaires. On distingue plusieurs domaines, tels que la gastronomie et les vins, le tourisme de nature (Serra de Montemuro et Vale do Bestança) et le tourisme nautique (Fleuve Douro). Ces domaines reposent sur la création de moyens complémentaires en matière de restauration et d’hébergement, et des entreprises de développement d’activités sportives. Il y a également d’excellentes conditions pour pratiquer d’autres activités, telles que la chasse et les sports nautiques, sports-loisirs et sports de compétition.
La Serra de Montemuro offre un accueil singulier dans les villages culturels et typiques de montagne, comme c’est le cas de Vale de Papas, Bustelo da Lage, Aveloso et Gralheira. Le Pico do Talegre, un sommet rocheux avec un point géodésique, s’assume avec 1382 m comme étant le point le plus élevé de la commune tout en étant revêtu de paysages naturels uniques en leurs genres. En hiver, la pluie ouvre des chemins au long de la montagne, tout en formant des cascades et des lacs. À une température négative, ces cascades et ces lacs se transforment dans des miroirs de glace. La neige est aussi un point fort qui transforme le paysage. Ainsi, ce paysage naturel subit des mutations pendant les quatre saisons de l’année.
Cinfães, une commune à découvrir, de façon différente pendant toute l’année.

Coruche, capitale du liège

Coruche, capitale du liège
 
La municipalité de Coruche regorge de ressources naturelles et la vallée de la rivière Sorraia donne lieu à une agriculture variée et très productive. Cette municipalité est la plus grande du district de Santarém et la 10ème à l’échelle nationale avec son extension territoriale de 1.115,12 km2 et les six sections de communes que regroupe sa division territoriale – Biscainho ; Branca ; União de freguesias de Coruche, Fajarda e Erra ; Santana do Mato ; São José da Lamarosa.
 
La dehesa, appelé montado de sobro, marque le paysage de Coruche en occupant près de 50% de l’espace de la municipalité et représente la plus grande zone de dehesa continue du pays. Cet écosystème affecte la production de Coruche et se répercute sur le grand nombre d’activités industrielles correspondant à l’extraction et à la transformation du liège.
 
Coruche est proche de la capitale et possède un bon réseau routier. La municipalité tient à en tirer profit et s’est fixé l’objectif d’attirer de nouvelles initiatives commerciales et qu’elles s’y implantent afin de renforcer la compétitivité et d’affirmer la position du territoire dans le système économique régional.
 
La devise de développement de Coruche est « Investir et Travailler » dans un contexte dynamique, qui conçoit des offres d’emploi, qui conduit à la création de projets et à l’attraction d’investissements, qui aide les unités commerciales à s’installer rapidement et qui octroie aux acteurs locaux et entrepreneuriaux des instruments de compétitivité commerciale. C’est pour cela que l’infrastructure « CORUCHE ENTREPREND – Centre d’Innovation et d’Entreprenariat » (CORUCHE EMPREENDE – Núcleo de Inovação e Empreendedorismo) a été créée en partenariat avec NERSANT et INIAV. Il s’agit d’une pépinière d’entreprises destinée à stimuler la capacité créative et entrepreneuriale et à moderniser le tissu commercial de la région. La création du Parc Industriel de Sorraia donne la possibilité aux entrepreneurs de profiter d’un parc industriel et commercial de 95 lots, réunissant les conditions idéales pour concevoir de nouveaux projets.
 
Coruche est une municipalité authentique, pleine de traditions et tournée vers le futur.

Fundão, le moteur de Cova da Beira

Fundão est situé entre les montagnes de Gardunha et de la Serra da Estrela. La municipalité est parvenue à pallier les problèmes de chômage, de faillites et d’exode rurale. Aujourd’hui, elle prospère dans l’écosystème des startups et attire de plus en plus les multinationales. Les entreprises technologiques prennent place dans la salle polyvalente, l’ancienne usine de transformation de céréales, dans l’ancien marché municipal et même au sommet de Gardunha, des innovations entrepreneuriales voient le jour. Des formations intensives en programmation Java et JavaScripts ont lieu dans le vieil édifice de l’ancien Casino de Fundão pour former des chômeurs de différentes nationalités et ainsi répondre à la demande croissante de main d’œuvre qualifiée et spécialisée en technologie. Un autre exemple ? Au pied de Gardunha, l’édifice mythique du séminaire accueil désormais un centre d’investigation en biotechnologie des plantes. Les exemples d’entreprises à succès ayant choisi de s’établir à Fundão se multiplient. Il y a notamment l’entreprise Follow Inspiration, implantée dans la zone industrielle de Fundão qui a mis au point un robot pour servir les cafés à Websummit et qui a fait fureur. Il y a également des startups qui travaillent pour des géants mondiaux de télécommunications depuis le dernier étage de l’ancienne usine de transformation de céréales. En plus du succès rencontré au sein de l’écosystème des startups et d’attirer des multinationales telles que Altran, qui prévoit de posséder 300 ingénieurs parmi les travailleurs de son entreprise locale, Fundão se démarque également dans d’autres secteurs. Le secteur de la métallurgie de précision emploie 800 personnes et l’industrie agroalimentaire équivaut 100 millions d’euros. Le secteur de la cerise à lui seul représente 20 millions d’euros et ne cesse de croître. Fundão est la municipalité où l’on retrouve l’une des plus grandes zones de production de cerise du pays et qui connait une croissance de 10% par an. Plusieurs projets d’investigation sont en cours dans la municipalité et ils visent à étudier les effets de la cerise dans les secteurs de la santé et du bien-être.
 
Autre exemple de production dans la zone industrielle de Fundão, le fromage jaune produit par DAMAR qui a été « élu le meilleur du monde par les magazines Vanity Faire et Wine Spector » ; comme quoi, ruralité peut rimer avec opportunité.  
 
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 140 millions d’euros ont été investi au cours de ces trois dernières années et 1300 postes de travail ont créé dont 500 postes d’ingénieurs informatiques et programmateurs. Aujourd’hui, ce sont les entreprises qui cherchent à s’installer à Fundão et nous pouvons déjà voir les résultats. Près de 3,2 millions d’euros sont injectés dans l’économie locale mensuellement grâce aux nouveaux habitants de Fundão, qui pour répondre à cette hausse de population, cela devra disposer de 400 habitations d’ici 2019.
 
Récemment, Fundão a été reconnue comme étant « la Ville Amie des Enfants » par UNICEF grâce aux politiques et aux programmes de la municipalité dirigés aux enfants et aux adolescents.

Marvão, le joyau du Haut Alentejo

Surnommée le bourg des trois rues ou le nid d’aigle, Marvão ne se caractérise pas uniquement par sa beauté architecturale ou par la blancheur de ses maisons. Marvão occupe également une place importante dans le programme culturel de l’Alentejo. Du haut de son château, initialement bâti sous le commandement de Denis de Portugal et ensuite renforcé et restauré par Jean IV de Portugal, il est possible d’admirer un vaste paysage, grâce à la limpidité atmosphérique, d’une taille comparable à Castelo Branco ou Estremoz. Le patrimoine immobilier est bien préservé, le tissu urbain est bien protégé par une robuste muraille et constituent des raisons suffisantes pour visiter le programme culturel de Marvão, qui convertissent cette ville d’origine maure en un lieu de visite incontournable de la région de l’Alentejo.
Au cours de ces dernières années, la municipalité a cherché à programmer des évènements différents. Il convient de citer la Foire de la Châtaigne, les Quinzaines Gastronomiques, le Festival Islamique Al Mossassa (qui est un hommage au fondateur de Marvão, le guerrier Ibn Marwan) avec des reconstitutions historiques, des petites tavernes, du théâtre et de la musique, ou encore le Festival International de Musique de Marvão. La reconnaissance de Marvão comme bourg culturel va au-delà des frontières. Des investissements dans le secteur touristique, avec notamment des logements de qualité et un terrain de golf, sont prévus très prochainement. Marvão cherche également à se démarquer en tant que référence de produits agricoles biologiques.
Marvão qui se situe au milieu du Parc Naturel de São Mamede, profite de la fraîcheur et de la beauté de la rivière Sever où une plage fluviale y est aménagée, ainsi que du barrage de l’Apartadura où peuvent être pratiqués des sports nautiques et de la pêche sportive.
Il s’agit d’un bourg qu’il faut aller découvrir et qui a beaucoup à raconter depuis que le maure Marwan gravit ses falaises en 775.

Penacova, une municipalité verte par nature

La municipalité de Penacova est sous l’emprise de la nature en étant enclavée dans un environnement verdoyant enviable. Elle représente le poumon de la région Centre du Portugal et 70% de son territoire est composé de forêt. Penacova bénéficie d’une localisation géographique stratégique privilégiée. De plus, elle dispose de bonnes communications routières avec l’autoroute IP3 qui la traverse, un axe autoroutier important à l’échelle nationale et internationale. Elle est également entourée par un réseau de villes polycentriques et se situe à proximité de la ville de Coimbra ce qui représente un grand avantage d’un point de vue des institution scolaires, notamment avec l’Université de Coimbra et l’Institut Pedro Nunes, et pour promouvoir l’entreprenariat.
La plus grande plus-value de Penacova est sa position géographique. Les habitants peuvent profiter d’un style de vie plus calme et d’une meilleure qualité de vie et les entreprises sont proches de l’axe routier d’exportations de marchandises le plus important d’Europe, l’IP3, à partir duquel on rejoint la A1 en seulement 10 minutes et le Port de Aveiro en 45 minutes.
 
Penacova se caractérise également pour être une municipalité amie des entreprises avec un régime fiscal compétitif (de zone rurale et sans cotisation foncière des entreprises) et un cabinet municipal qui se dédie à soutenir les entreprises. Du fait de sa proximité avec l’Université de Coimbra, l’Institut Polytechnique de Coimbra, et d’autres institutions d’enseignement supérieur se trouvant dans la région, les entreprises peuvent profiter d’une main d’œuvre très qualifiée.
 
La municipalité de Penacova est pourvue d’un riche patrimoine naturel protégé qui a été constamment entretenu et préservé. De ce patrimoine en ressort le Monastère de Lorvão.
 
Du point de vue de l’agriculture, les principales productions de la municipalité sont celles des fruits rouges, des kiwis, des champignons, parmi tant d’autres. L’entreprise Água das Caldas de Penacova représente aujourd’hui l’une des principales entreprises de la municipalité et elle valorise une des ressources locales, l’eau.
 
Pour pouvoir connaître Penacova il faut venir et se perdre entre les vallées, respirer l’air pur de la montagne et de la rivière et laisser la verdure du paysage submerger nos sens. Penacova n’est rien d’autre qu’une terre de fleuves et de rivières, de points de vue et de sommets rocheux, de moulin à blé et de moulin à eau, de vent et d’eau.
 
En découvrant Penacova vous apprendrez à cohabiter avec la nature.

Sabugal, zone rurale et ibérique

Sabugal vous invite à éveiller vos sens au travers de sa nature magnifique, délicate et fragile, mais à la fois sauvage et puissante. Le paysage entremêle des rochers imposants qui se fondent dans le décor, de l’eau qui ruisselle abondamment avant de stagner, des arbres qui s’amassent en forêt et créent des chemins naturels, des animaux en constant mouvement, des oiseaux exotiques présents dans la montagne, la vallée et les collines, et tout cela, dans une harmonie qui émerveille. Il y a tant de choses à découvrir dans ce territoire unique et bien trop souvent méconnu, comme les édifices bâtis au fil des siècles, notamment le château de Sabugal, plus généralement nommé le Castelo das Cinco Quinas, qui s’élève sur le point le plus haut de la municipalité, les combats menés, les traces des peuples qui s’en allèrent, d’autres qui arrivèrent, ceux qui s’y installèrent, la culture, la gastronomie, les vêtements, les émotions et le peuple qui l’ont construit.
 
La municipalité de Sabugal est vaste (827 km2) et se situe à proximité de la principale frontière du pays ce qui lui confère une localisation géographique stratégique au sein de la Péninsule Ibérique, elle possède une multifonctionnalité incomparable avec une ruralité unique et est prête à accueillir des entrepreneurs avec des initiatives en relation avec les nouvelles tendances de travail. Cette municipalité balance entre ruralité et modernité, traditions et innovations technologiques ; on y profite des ressources de la nature et on y développe des exploitation hydrauliques, écologiques et énergétiques. Il s’agit d’une municipalité prête à affronter les défis. Sabugal est desservi par un réseau routier de premier ordre qui la relie facilement et rapidement aux villes situées à proximité, au littoral ou à l’Espagne, mais est à la fois un territoire profondément isolé, marqué par la ruralité, ce qui lui permit de préserver ses traditions, son patrimoine et sa nature.
 
La municipalité travaille actuellement à la création d’un nouveau pôle de dynamique économique : le développement actif du tourisme avec le projet « l’Albufeira de Sabugal » en tirant parti du plan d’eau environnant, et profitant des possibilités établies dans le Programme de Développement de Albufeira. Sur le plan économique, elle mise sur la production animale en exploitant quelques aménagements déjà installés et en les aménageant pour compenser avec celles qui manquent. La municipalité a également misé sur la production de fruits secs de moyenne montagne, comme les châtaignes, les noix et les noisettes.
 
L’immense œuvre naturelle, humaine, bâtie et légendaire de la municipalité de Sabugal vaut la peine d’être découverte.

Seia, au pied de la grande montagne

Au pied de la Serra da Estrela, du côté occidental, Seia se trouve en plein cœur d’une zone d’une grande beauté naturelle, délimitée par l’un des plus hauts massifs montagneux du Portugal, la Serra da Estrela.
À plus de 500 mètres d’altitude, ce lieu a été occupé depuis la préhistoire et reconquis aux musulmans par Ferdinand Ier de Léon au début du XIème siècle. Ce fut depuis ses premières occupations que le pastoralisme et la confection de fromage incarnèrent des activités importantes pour ses habitants.
Seia représente aujourd’hui une municipalité de montagne, riche en traditions, artisanat et gastronomie. Le large choix d’activités touristiques et sa position privilégiée sur le réseau routier font que Seia soit le parfait point de départ pour la découverte de la municipalité, mais aussi de toute la région touristique de la Serra da Estrela. Une significative partie de la superficie de la municipalité se trouve au sein du Parc Naturel de la Serra da Estrela, ce qui explique la singularité et la grande beauté de cet espace grâce à son patrimoine biogénétique, culturel et environnemental unique dans le pays.
Parcours et sentiers pour les randonnées, observation ornithologique, chasse, patrimoine et beauté naturelle sont des raisons suffisantes pour partir à la découverte de la municipalité de Seia. Il s’agit de l’endroit idéal pour ceux qui aiment contempler la nature, ou au contraire, pour ceux qui préfèrent profiter d’un tourisme actif, car il possède les conditions pour pouvoir jouer un rôle majeur dans les secteurs du tourisme de montagne et dans l’écotourisme, qui représentent la principale caractéristique de la municipalité et sa principale attraction touristique. La gastronomie, la culture, les traditions, les villages de montagne et les produits locaux tels que le pain, le miel, le chevreau, la charcuterie et le fromage, définissent ce territoire naturellement unique et éblouissant.

Serpa, de la richesse gastronomique au patrimoine immatériel

La qualité de vie, les activités culturelles, les bonnes infrastructures, les traditions, le patrimoine et la gastronomie sont quelques-uns des atouts et des facteurs d’attractivité de la municipalité de Serpa. La municipalité possède un fort potentiel de croissance et parie sur le tourisme, la durabilité, l’agriculture biologique et l’industrie agroalimentaire.
Serpa est également une municipalité avec une grande tradition culturelle dont le Cante Alentejano, chant polyphonique traditionnel de l’Alentejo, se distingue tout particulièrement et a récemment été classifié comme Patrimoine Immatériel de l’Humanité. Voir un groupe d’homme chanter de la manière dont ils le font à Alentejo est une raison suffisante pour venir découvrir Serpa et parcourir le Roteiro do Cante, soit la Feuille de Route du Cante, qui permet de participer à certaines répétitions ainsi qu’à d’autres programmes en lien avec la gastronomie locale.
La nature est l’un des symboles de la richesse du patrimoine naturel et historique de Serpa et la découvrir au détour des différents parcours existent en vaut vraiment la peine. Actuellement, un grand parcours pour se promener à pied est en cours de construction, les passerelles de Pulo do Lobo, et sera une agréable balade à faire pour ceux qui viendraient à visiter la municipalité.
Serpa se trouve dans le district de Beja, situé dans le Bas Alentejo, et regroupe sept sections de communes dans sa municipalité : Brinches, Pias, S. Salvador, Santa Maria, Vale de Vargo, Vila Nova de S. Bento et Vila Verde de Ficalho.
En ce qui concerne les ressources naturelles, trois régions minières se trouvent sur la rive gauche du fleuve Guadiana, même si l’agriculture et autres activités complémentaires représentent les principaux secteurs d’activités. La première cité minière englobe les montagnes de Facalho, Adiça et Preguiça et on y retrouve des mines de fer, cuivre, zinc et galènes argentifères ; la deuxième se situe dans la région de Barrancos et comprend des mines de cuivre ; la troisième, localisée entre Mértola et la rivière Chança, inclut des mines de plomb, cuivre et manganèse.
 
L’agriculture biologique se développe de plus en plus grâce aux changements apportés par le système d’irrigation d’Alqueva qui transforme les projets d’agriculture locaux. Serpa est également le promoteur du tout nouveau Centre de Compétences de l’Agriculture Biologique et des Produits issus de l’Agriculture Biologique. Le tourisme est l’autre secteur à fort potentiel de par le patrimoine immobilier, la nature et, bien évidemment, le Cante Alentejano. Autre fruit de la production locale est le fromage d’excellence et de renom, sans oublier que la délicieuse gastronomie est elle aussi un facteur d’attractivité.

Tabuaço, Le cœur du Douro romantique

Située au cœur du Douro romantique, cette petite ville mérite une visite, ne serait-ce que pour y admirer le paysage de la vallée du Rio Távora. C’est un chef-lieu qui est un grand producteur de vins - de Porto et de table - dans cette région, possédant aussi des petits villages typiques et un certain nombre de monuments, et qui abrite beaucoup d’endroits aux paysages paradisiaques.
Tabuaço bénéficie d’une particularité orographique. Une moitié de la commune est liée au fleuve du Douro, avec son paysage exubérant et unique, patrimoine de l’humanité; et l’autre moitié, qui est plus typique de la région « beirã », offre des conditions exceptionnelles pour la pratique du tourisme de nature. Tabuaço a aussi l’avantage d’avoir une porte fluviale qui donne accès au Douro, l’embouchure du Rio Távora qui est idéale pour pratiquer les sports nautiques.
La distance qui sépare cette commune des principaux centres urbains, récemment colmatée par la construction de nouvelles voies rapides, a gardé intacts ses aspects culturels, ethnographiques, patrimoniaux et paysagers. Tout cela favorise un ensemble d’investissements dans des domaines peu développés dans les autres régions, comme le tourisme religieux et spirituel, les sentiers en pleine nature, le tourisme gastronomique et, bien évidemment, toutes les activités associées à un paysage exceptionnel, taillé par l’homme au fil des siècles et qui se caractérise aussi comme étant la première région délimitée du pays. Notons également la qualité exceptionnelle de son huile d’olive, de son raisin, de ses cerises charnues et délicieuses, ainsi que de ses pommes, châtaignes ou amandes.
Ce terroir, qui a des siècles d’histoire, abrite de nombreux centres d’intérêt. Sur tout le territoire de la commune, il y a des vestiges archéologiques d’une grande richesse qui datent de la période allant des origines de la préhistoire jusqu’à l’occupation romaine.
Toutefois, la plus grande richesse patrimoniale de Tabuaço, c’est sans doute son patrimoine naturel. Paysage sans pareil, marqué par les contrastes entre le massif montagneux et la vallée, entre les tons de vert et de jaune des vignobles et les nuances bleues de l’eau et du ciel, entre les coteaux recouverts de vignes et les terrasses à perte de vue ou alors les cerisiers en fleurs, au printemps, qui saluent et émerveillent les habitants et les visiteurs.